musee2

Connaître le passé, comprendre le présent, pour imaginer l'avenir - Conservation d'objets mémoriels depuis 1942

Filature et Tissage du Territoire - Thann - Philips P353




Nous recherchons le témoignage de personnes ayant travaillé à la Filature et Tissage du Territoire à Thann et ayant connu ou travaillé sur l'ordinateur Philips P353 installé au début des années 70.



Filature et Tissage du Territoire - Thann - Philips P353
Le musée de l'informatique expose depuis son ouverture une machine sauvée de la mise en décharge. Cet ordinateur Philips P353, avait été acquis et utilisé au début des années 70 par la société Filature et Tissage du Territoire, installée à Thann et à Montreux-Vieux. L'ordinateur avait été vendu par Gerrer & Fils, concessionnaire Philips à Mulhouse (74 rue du Sauvage). Nous avons récupéré un dossier complet qui accompagnait cet ordinateur, dossier qui contient une partie de la documentation commerciale, des impressions et exemples de documents réalisés avec la machine (fiches de paie, factures, états comptables) et surtout un dossier "courriers" qui contient copie de nombreux courriers échangés durant les phases d'acquisition et de mise en service de la machine.
Une installation qui n'a pas été de tout repos, et le litige a été long et complexe entre Philips, constructeur de la machine et le client. Des difficultés qui laissent deviner par la lecture des courriers, la complexité de mise en place de ces premiers "ordinateurs" totalement inconnus et incompréhensibles à l'époque pour les entreprises qui en faisaient l'acquisition.

Nous cherchons à reconstituer l'histoire de cette machine, et surtout à la rendre vivante, par les témoignages de ceux qui l'ont connu et/ou utilisé. Il semble que la société Filature et Tissage du Territoire ait été mise en liquidation à la fin des années 70, et trente ans se sont maintenant écoulés. Sans doute les personnes ayant travaillé avec cette machine se reconnaîtront-elles à la lecture de cet appel à témoignage. Nous espérons qu'elles se manifesteront, directement ou peut-être par l'intermédiaire de leur famille, pour nous raconter quelques morceaux de cette histoire.

Premières pistes

Afin de permettre à nos moteurs de recherche favoris de faire leur travail de référencement naturel et d'augmenter ainsi les chances de voir notre avis de recherche parvenir aux oreilles d'une des personnes concernées, voici quelques noms que nous avons pu extraire des courriers retrouvés avec la machine :

A la Filature et Tissage du Territoire :
- Mr Xavier BURCKLE
- Mr MAYEUR
- Mr J.F. DUFAY

Chez Philips :
- Mr OBERLE
- Mr F. ROSSE
- Mr ROBILLARD
- Mr LUCIDARME
- Mr KLANDER
- Mr SOULIER
- Mr H. BIDAULT
- Mr P. LEMOINE
- Mr G.M. RUDOLF
- Mr A. BUCHHOLZER

Chez Gerrer & Fils :
- Mr GERRER

Contacts

Si vous êtes, ou si vous connaissez une de ces personnes, contactez-nous :
- par email : philippe.nieuwbourg@museeinformatique.fr
- par téléphone : 01 80 87 62 51 (laissez un message en cas d'absence avec vos coordonnées)
- ou en utilisant le formulaire de commentaires ci-dessous

Un grand merci par avance pour ceux qui nous aideront à avancer dans ce travail de recherche et ainsi à transmettre ces "histoires d'informatique" aux générations futures.

Mise à jour du 19/09/2010 : Contact avec Roy van der Lee

Filature et Tissage du Territoire - Thann - Philips P353
Merci à Roy van der Lee qui a travaillé pour Philips entre 1969 et 1973 comme programmeur de la série P350. Il nous a transmis cette photo et nous avons prévu de rester en contact afin de collecter des informations sur la machine, son fonctionnement, ses usages et sa programmation.



1.Posté par VIOLLET Daniel le 08/02/2012 17:16
Bonjour ! J'ai eu l'honneur et le plaisir immense de programmer les ordinateurs de la série P350 de 1969 à 1975 en région lyonnaise. j'appartenais à la Division MEB (machines et équipements de bureau) de Philips, devenue ensuite PDS (Philips Data Systems). J'appréciais la programmation de cette "bête", dont on pouvait tirer de remarquables résultats. Le compte à piste magnétique, qui fut si difficile à remplacer lors de l'avènement des disques, était d'une grande précision d'introduction et d'écriture. Je regrette de ne pas en avoir gardés pour montrer à mes enfants (et petits-enfants). Moyennant quelques raffraichissement de mémoire concernant la syntaxe des instructions des périphériques (MLC, cartes, line printer, disques..) je me sentirais tout à fait apte à programmer cette belle machine, dont j'ai les codes en tête 40 ans après ! Je suis très heureux de voir cette superbe photo de la P353. Cordialement. DV.

2.Posté par Chapolard Daniel le 10/04/2012 19:09
Bonjour,
En 1971, j'ai eu la chance d'être embauché en qualité de programmeur chez Philips à Clermont-Ferrand. Les premières années de ma vie professionnelle dans l'informatique de gestion m'ont permis de programmer ces machines de type P353. Pour les entreprises, c'était une révolution de faire la comptabilité, la paie, la facturation et la gestion des stocks avec ces "ordinateurs" à "compte à piste magnétique". Comme l'écrit Daniel Viollet (avec qui j'ai travaillé, voir ci dessus), il a été très difficile de remplacer ces machines géniales par des ordinateurs à disque, certes plus sophistiqués... mais beaucoup moins pratiques pour l'utilisateur (ou la Direction) qui perdait la vision directe (via le compte à piste) de l'historique complet des transactions liées à un client, un fournisseur, un salarié ou un produit. Moi aussi, je me rappelle parfaitement (ou presque) de presque toutes les instructions qu'il fallait entrer dans la machine (succession de 16 chiffres. Exemple : 21 01 201 253 215 126 pour exécuter une comparaison). Je reste à votre disposition pour plus de renseignement sur cet ordinateur.
Concernant les noms que vous citez :
- Mr OBERLE (Directeur de l'Agence Philips de Strasbourg de 1970 à 1990)
- Mr F. ROSSE
- Mr ROBILLARD (Responsable logiciel à Stasbourg avant de travailler à Philips Marne la Vallée)
- Mr LUCIDARME (Philips Paris)
- Mr KLANDER
- Mr SOULIER (Responsable commercial Philips Paris)
- Mr H. BIDAULT (PDG Philips MEB mais décédé il y a quelques années)
- Mr P. LEMOINE (Philips Paris)
- Mr G.M. RUDOLF (Responsable logiciel Philips Strasbourg)
- Mr A. BUCHHOLZER

Très cordialement.

Daniel Chapolard

3.Posté par Daniel FRANCOIS le 13/01/2013 16:37
Comme les deux intervenants précédents, je n'ai que de bons souvenirs concernant les P350.
J'ai commencé à entretenir et programmer du Philips avec la gamme précédente facturière ER 3600.
Calculateur plus machine à écrire IBM, à barre ou à boule, c'était en 69. J'ai connu Mr. DANIEL
dans le petit pavillon à Fontenay, c'était une tête ce gars là.

Puis la P352 est arrivée. Quel plaisir de programmer cette machine, ensuite les 353, 354, 359.
Les P110/115, les P120/125, P140/141/142 les cassettes etc.
Moi aussi j'ai cette programmation à jamais gravée dans la tête, d'ailleurs j'ai toujours ma règle
graduée avec les mnémonique et les codes correspondants et les graduations en "pica".
J'en ai eu en clientèle jusqu'en 1990. Certaines ont fait 3 propriétaires, une fois reconditionnées.
Elles étaient increvables, rien à voir avec les PC d'aujourd'hui.
La dernière que j'avais conservée, une fois démontée, son bâti en acier m'a fait un superbe établi.

Souvenirs, souvenirs ...

Cordialement.

Nouveau commentaire :
Twitter