musee2

Connaître le passé, comprendre le présent, pour imaginer l'avenir - Conservation d'objets mémoriels depuis 1942

Histoire de la SEA, premier constructeur français d'ordinateurs

Du 13 septembre au 1er octobre 2010, à la mairie de Courbevoie




En 1950, il y a 60 ans, la SEA (Société d’Electronique et d’Automatisme) conçoit et fabrique le Fizeaugraphe, un calculateur numérique programmable pour l’étude des trajectoires de missile. Le Fizeaugraphe fût exposé en 1952 à Paris au Salon du Bourget comme la « première calculatrice française » et installé au centre d’essais d’engins spéciaux de Colomb-Béchar dans le Sahara algérien.



Histoire de la SEA, premier constructeur français d'ordinateurs
Pour célébrer cet anniversaire, la Mairie de Courbevoie, Pierre-Eric Mounier-Kuhn (CNRS et Centre de recherches en Histoire de l'Innovation Université Paris-Sorbonne) et le Musée de l’Informatique, s’associent pour raconter l’histoire de la SEA.

Ce projet, soutenu par Jacques Kossowski, Maire de Courbevoie et député des Hauts-de-Seine, a abouti à la présentation d’une exposition rétrospective, prévue à la Mairie de Courbevoie, du 13 septembre au 1er octobre à l’occasion des Journées du Patrimoine 2010.

Afin de préparer cette exposition et de collecter un maximum d’informations, de témoignages et d’objets, nous lançons, avec le soutien de la Mairie de Courbevoie un grand appel à témoignages. Cet avis de recherche vous concerne si vous-même, ou l’un de vos proches, a travaillé pour la SEA dans les années 50, a habité à Courbevoie et se souvient de cette entreprise, etc. Nous recherchons en particulier des photos de cette époque et les témoignages de personnes qui peuvent nous aider à faire revivre cette épopée de la SEA, premier constructeur français d’ordinateurs (même si le mot n’avait pas encore été inventé).
Cet avis de recherche a été relayé dans le magazine municipal Courbevoiemag du mois de novembre 2009.

Pour me contacter et proposer votre témoignage et ou archives, vous pouvez m’envoyer un email à philippe.nieuwbourg@museeinformatique.fr ou me contacter par téléphone au 01 80 87 62 51.

Source :
« Du radar naval à l’informatique : François-Henri Raymond (1914-2000) », par Pierre-Eric Mounier-Kuhn

Informations pratiques

Du 13 septembre au 1er octobre 2010, à la mairie de Courbevoie
Du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h
Exposition ouverte à l'occasion des Journées du Patrimoine le week end du 19 et 20 septembre

Hall de l’ancienne mairie,
place de l’Hôtel de Ville • 92400 Courbevoie

Bus : 175, 275, 278
SNCF : Courbevoie
Métro, RER et tramway : La Défense

Actualités de l'exposition, documents, informations, bonus...




1.Posté par Henri Blondeau le 20/06/2011 17:11
Employé au service technico commercial de Mai 1958 à Septembre 61, il m'a été permi de constater l'étendue des compétences tehnique et innovatice de la S.E.A. Il faut rappeler la fabrication et l'installation, entre autres, des téléphones autogénérateurs antidéflagrants,installés dans les mines et sur le réseau SNCF, Les simulateurs de vol à calculateurs analogiques pour l'avion de combat "Vautour" aisi que pour la "CARAVELLE", la réalistion de moteurs électriques pas-à-pas à circuits imprimés, la création de relais magnétiques sans contacts "LOGIMAG" avec lesquels j'ai eu l'honneur de participer à la réalisation d'autmatismes pour la fonderie de tubes P.A.M, ainsi que pour lapile E.L.3 à Saclay. Bien sur, il faut revenir sur le premier ordinateur numérique "CAB 500" et sa technologie originale à base de tores MG.

2.Posté par Graffin-draye le 22/12/2012 12:32
J'ai travaillé dans le service "achat", en 1966/67, sous les ordres de Mr Ruppert, je garde un bon souvenir de cette société, ainsi que de ses employés. Aujourd'hui j'arrive à l'âge de la retraite, et ne retrouve plus mes fiches de payes, à qui pourrais-je m'adresser, merci à l'avance

Nouveau commentaire :
Twitter