musee2

Connaître le passé, comprendre le présent, pour imaginer l'avenir - Conservation d'objets mémoriels depuis 1942

Robert LIGONNIÈRE

1927 - 2003






Premier mémorialiste de l’histoire de l’informatique

Robert LIGONNIÈRE
Né à Marseille, fils unique d’un professeur d’anglais et d’économie et d’une professeure de français, Robert Ligonnière a eu très jeune la passion de l’écriture et des livres. Il obtint son premier emploi dans une grande librairie phocéenne. Toute sa vie durant, il vécu au milieu des livres, avec parmi ses auteurs favoris : Descartes, Stendhal, Conan Doyle, Rudyard Kipling ou Saint-Exupéry.

De ses parents enseignants dans plusieurs pays du bassin méditerranéen, il hérite de la passion de la culture, de la découverte et des voyages. Après des études de droit, il part en Afrique pour le compte de la Compagnie Française de l’Afrique Occidentale (C.F.A.O) et y séjournera 25 ans. Salarié expatrié, il occupe des fonctions commerciales au sein d’une filiale d’import-export de produits textiles dans différents pays (Gambie, Sénégal, Sierra Leone, Nigéria, Ghana). Il rentre en France en 1972 et rejoint la filiale informatique SOGECIM et commence à s’intéresser à l’histoire des ordinateurs. Le début d’une aventure de plusieurs années.

Travailleur infatigable, menant d’un côté sa carrière professionnelle et de l’autre ses recherches personnelles, d’une curiosité insatiable, Robert Ligonnière pouvait aborder tous les sujets et les approfondir avec une vraie démarche de chercheur. Auteur d’études économiques sur certains pays où il vécut (Sierra Leone, Nigéria, Ghana), il a écrit et réalisé de nombreux articles et illustrations sur des sujets aussi divers que les avions, les chars d’assaut, les techniques d’impression textile, les châteaux ou le système d’irrigation dans le Val d’Yvette. Il fut aussi l’auteur d’articles proposant des randonnées à caractère historique, de nouvelles, de contes et de dessins humoristiques.

Organisé à l’extrême, méthodique, rigoureux, pointilleux, avec un attachement quasi-obsessionnel au détail, il avait besoin de se documenter, de collecter tout ou presque ce qui avait pu être dit et écrit sur un sujet, d’analyser et comparer les données accumulées, de vérifier ses sources d’informations et leur crédibilité pour identifier d’éventuelles contradictions ou incohérences. Son impressionnante culture personnelle, ses milliers de notes tapées ou écrites tout au long d’une vie riche, son esprit analytique et sa mémoire rarement prise en défaut, étaient des outils précieux qu’il savait exploiter à merveille.
Il avait une nette prédilection pour l’histoire et la géographie. La grande Histoire bien sûr, mais aussi et peut-être plus encore, l’histoire des hommes, des lieux et des techniques.

Robert LIGONNIÈRE
Préhistoire et histoire des ordinateurs, publié en 1987 chez Robert Laffont, considéré comme l’un des premiers ouvrages historiques sur l’informatique.

Robert LIGONNIÈRE
Passionné de techniques avec l’obsession du classement, il collecte et conserve une incroyable collection d’ouvrages et de photographies, dont la plupart est annotée par ses soins au travers de petites fiches tapées à la machine à écrire.

Robert LIGONNIÈRE
A l’occasion de la sortie de son livre, Robert LIGONNIERE fait la Une du magazine Ordinateurs,
avec la Pascaline, en décembre 1987.


Dans la même rubrique :
< >