musee2

Connaître le passé, comprendre le présent, pour imaginer l'avenir - Conservation d'objets mémoriels depuis 1942

Décès de Maurice Lafargue, fondateur de l’ESIEA




Il fut l’initiateur de la pédagogie actuelle : des ingénieurs conciliant l’esprit d’innovation à une solide formation humaine.



Le Groupe ESIEA annonce avec tristesse le décès de Maurice Lafargue à l’âge de 86 ans. Fondateur de l’ESIEA en 1958, il avait fait don de l’école à l’Association des Anciens élèves en 1975, avant de l’accompagner jusqu’à l’habilitation par la CTI (Commission des Titres d'Ingénieur) en 1986.

Chacun reconnaît l’esprit entrepreneur qui animait Maurice Lafargue quand, passionné par le balbutiement de l’électronique, il a décidé de créer seul son école. Il n’a alors pas hésité à abandonner l’exercice de son métier d’ingénieur et les travaux de recherche qu’il entreprenait dans la cave de son pavillon.
Visionnaire, il définissait, dès sa création, l’ambition de son école par les compétences à développer : aptitudes à apprendre, à communiquer, à s’adapter à des technologies en constante évolution. Enthousiaste humaniste, il a su transmettre à tous ceux qui l’entouraient sa passion de l’innovation autant sur le plan des modes pédagogiques que des contenus eux-mêmes.

Altruiste, en léguant son école au lieu de chercher à la vendre, Maurice Lafargue s’est assuré que l’Association des Anciens élèves puisse en prendre progressivement les rênes. Pour son fondateur, au-delà d’une garantie de pérennité, de désintéressement et d’évolution, cette prise en charge de l’école a institué un tutorat permanent, des jeunes générations par les plus anciennes.

En 2005, Maurice Lafargue s’était vu remettre la Légion d’honneur par Thierry Breton, Ministre de l’Industrie de l’époque et ancien professeur de l’ESIEA et par François d’Aubert, ancien Ministre de la Recherche.

« Ceux qui l’ont bien connu peuvent témoigner de son enthousiasme et de sa clairvoyance. » déclare Gérard Sanpité actuel Directeur Général du Groupe ESIEA. « Grand pédagogue, il a également su faire partager et perpétuer sa vision qu’une école qui préparait l’ingénieur de demain se devait aussi de contribuer à la formation de l’Homme. A l’unisson des anciens élèves, nous nous reconnaissons dans les valeurs qu’il a défendues et qui lui survivent. »

§ A propos du Groupe ESIEA
Le Groupe ESIEA est composé d’une Grande Ecole d’Ingénieurs en Informatique Electronique et Automatique « ESIEA », de cinq pôles et laboratoires regroupés sous la dénomination « ESIEA recherche », de l’Ecole Supérieure d’ingénierie informatique « IN’TECH INFO », d’un centre de formation continue « Institut ESIEA » et du Centre de Formation et d'Apprentissage Informatique Télécom et Électronique « CFA-ITE ».

§ A propos de l’ESIEA www.esiea.fr
Grande Ecole d'ingénieurs reconnue par l'État, l’Ecole Supérieure d’Informatique Electronique Automatique a été fondée à Paris en 1958. L’ESIEA est membre de la CGE (Conférence des Grandes Écoles) et délivre un diplôme d’ingénieur (grade Master) habilité par la CTI (Commission des Titres d'Ingénieur).
En interaction permanente avec le monde de l’entreprise, l’ESIEA est une école généraliste liée aux nouvelles technologies et basée sur un haut niveau technico-scientifique avec des enseignements en formation humaine et management. L’école compte plus de 1000 étudiants sur deux sites (Paris et Laval). Elle est gérée bénévolement par l’association de ses 6.200 anciens élèves qui investissent la totalité des ressources du groupe dans les enseignements et la recherche.
Dès la première année, la recherche est au cœur de la pédagogie de l’ESIEA. Elle se structure autour de 5 pôles et laboratoires dans des domaines de pointe : Réalité Virtuelle et Système Embarqués ; Sécurité de l’Information et des Systèmes ; Acquisition et Traitement des Images et du Signal ; Cryptologie et Virologie Opérationnelle ; Art et Recherche Numérique.


Nouveau commentaire :
Twitter