Top 8 des entreprises du web3

Top 8 des entreprises web3

Comment définir une entreprise web3 ?

L’un des éléments clés qui différencient une entreprise technologique (Web 2.0) d’une entreprise Web3 est que les objectifs commerciaux de l’entreprise s’alignent sur plusieurs facteurs. Il s’agit notamment de l’accent mis sur la décentralisation, de la propriété totale du produit/de la technologie et de la portée de la technologie utilisée, c’est-à-dire liée à la blockchain, à l’intelligence artificielle (IA), à l’apprentissage machine (ML) et/ou à l’internet des objets (IoT).

L’une des raisons pour lesquelles nous assistons à une montée en puissance des entreprises axées sur le Web3 est que les entreprises du Web2.0, voyant une grande opportunité, se tournent de plus en plus vers ce nouveau paradigme. Il y a un nombre croissant de développeurs formés au Web3 qui se tourne vers des projets open-source de crypto et Web3, en construisant des solutions sur des réseaux comme Ethereum, etc.

Le top 8 du web3

1. ConsenSys

Consensys entreprise du web3

ConsenSys est la plus importante société de logiciels basés sur le réseau Ethereum, permettant aux développeurs, aux entreprises et aux personnes du monde entier de créer des applications de nouvelle génération, de lancer des infrastructures financières modernes et d’accéder au web décentralisé.

Sa suite de produits – composée d’Infura, Quorum, Truffle, Codefi, MetaMask et Diligence – sert des millions d’utilisateurs, prend en charge des milliards de requêtes basées sur la blockchain pour ses clients, et a traité des milliards de dollars d’actifs numériques.

Basée à Brooklyn, dans la ville de New York, ConsenSys a été fondée en 2014 par Joseph Lubin. Ayant levé un total de 725 millions de dollars de financement au cours de cinq tours – le dernier un tour de financement de série D de 450 millions de dollars en mars de cette année – l’entreprise est maintenant évaluée à un incroyable 7 milliards de dollars.

2. Alchemy

alchemy web3

Alchemy est une plateforme de développement qui permet aux entreprises de créer des applications décentralisées évolutives et fiables sans avoir à gérer l’infrastructure blockchain en interne.

De nombreux projets de premier plan dans ce domaine, dont Augur, Cryptokitties, Kyber, Radar Relay, OpenSea, etc. font confiance à Alchemy pour répondre à leurs besoins d’infrastructure de base. L’équipe est composée des meilleurs ingénieurs (de Stanford, du MIT, de Google, de Facebook, de Microsoft et de bien d’autres startups) avec des décennies d’expérience industrielle dans le domaine du big data et des infrastructures évolutives et est soutenue par des investisseurs de premier plan (Charles Schwab, Coinbase, les fondateurs de LinkedIn et de Paypal, le président de Google, etc).

A lire :   Comment investir en NFT : les étapes à suivre

Fondée en 2017 par Nikil Viswanathan et Joe Lau, la startup basée à San Francisco a levé un total de 563,9 millions de dollars de financement sur cinq tours de table. Début 2022, Alchemy était valorisée à 3,5 milliards de dollars.

3. Uniswap

uniswap web3

Le protocole Uniswap est le plus grand protocole de négociation décentralisée et de tenue de marché automatisée sur Ethereum, puisque son volume de négociation quotidien moyen était de 220 millions de dollars en octobre 2020. L’équipe Uniswap Labs a largement contribué au protocole Uniswap et se concentre désormais sur la construction d’une suite de produits pour soutenir l’écosystème Uniswap. Son équipe est l’une des plus influentes de la cryptographie.

Basée à SoHo, à New York, Uniswap était estimée, en octobre 2020, être la plus grande bourse décentralisée et la quatrième bourse de crypto-monnaies dans son ensemble en termes de volume d’échanges quotidiens.

Uniswap a été fondée en 2018 par Hayden Adams et a reçu des investissements d’Andreessen Horowitz, Paradigm Venture Capital, Union Square Ventures LLC et ParaFi.

4. Sorare

sorare web3

Sorare se situe à l’intersection du sport, des jeux et des NFT. Grâce à des cartes numériques échangeables, Sorare conçoit une expérience collective de fantasy football où vous pouvez gérer vos joueurs favoris, aiguiser votre passion pour gagner des prix et faire partie d’une communauté. N’importe qui, n’importe où, peut se connecter au jeu sur Sorare. La mission de l’entreprise est de construire « le jeu dans le jeu » et de donner aux fans, aux joueurs et aux clubs la plateforme pour célébrer, partager et posséder le jeu.

Fondée en 2018, Sorare a connu une croissance fulgurante. La plateforme a enregistré un volume de ventes de cartes de plus de 300M$ (270M€) depuis janvier 2021 à travers 160 pays. Sorare est soutenu par une équipe d’investisseurs de classe mondiale, notamment Softbank, Benchmark, Accel Partners, des footballeurs tels que Gerard Piqué, Antoine Griezmann et Rio Ferdinand, et des investisseurs technologiques clés tels qu’Alexis Ohanian.

Basée à Paris, en France, Sorare a levé la somme incroyable de 739,2 millions de dollars en quatre tours de table, pour une valorisation de 4,3 milliards de dollars, selon certaines sources.

5. Binance

Binance entreprise du web3

Binance est une plateforme d’échange de crypto-monnaies où les utilisateurs peuvent acheter, vendre et échanger du Bitcoin, de l’Ethereum et d’autres cryptomonnaies. C’est l’une des plus grandes bourses de crypto au monde. Binance propose une suite complète de produits financiers conçus pour aider l’investisseur crypto à gérer son portefeuille de crypto. Binance développe sa propre blockchain en parallèle de la plateforme d’échange. Il s’agit de la Binance Smart Chain ou BSC dont les frais de transaction sont parmi les moins chers. Un token natif, le BNB permet de régler les transactions effectuées sur la plateforme.

A lire :   Comment aller sur le Dark Web : le guide

Binance a l’ambition de proposer un écosystème complet et user-friendly de manière à contribuer à l’évangélisation de la crypto auprès du grand public.

Créé en 2017 par ChangPeng Zhao, nul doute que son équipe et lui nous réserve des bonnes surprises dans les années à venir.

6. OpenSea

opensea entreprise web3

OpenSea continue d’être l’un des plus grands marchés NFT. Après avoir subi une attaque par hameçonnage et s’être fait voler des millions de dollars d’actifs numériques par des escrocs, la société a révélé qu’elle avait l’intention de plus que doubler la taille de son équipe de confiance et de sécurité. Bien qu’elle soit un marché NFT de premier plan, OpenSea doit faire face à la concurrence de nouveaux marchés NFT qui se disputent la première place. L’entreprise veut consacrer une quantité importante de ressources à la recherche et au développement de nouveaux produits afin de mettre sa technologie blockchain à la disposition des consommateurs à une plus grande échelle. En outre, un programme de financement sera mis en place pour soutenir les inventeurs et les développeurs de blockchain.

OpenSea impose des frais de plateforme de 2,5 % sur chaque vente réussie d’un NFT, couvrant à la fois les transactions primaires et secondaires. Les collectionneurs de NFT ont la possibilité de faire un compromis car les services concurrents, tels que Coinbase et Rariable, facturent divers frais. Leur avantage concurrentiel est la flexibilité et le contrôle qu’ils offrent aux vendeurs sur leur place de marché. Vous pouvez vendre un NFT par le biais d’enchères de type eBay ou par le biais de fonctionnalités d' »achat immédiat ».

7. Ledger

ledger entreprise web3

Ledger développe des solutions de sécurité et d’infrastructure pour les crypto-monnaies ainsi que des applications blockchain pour les particuliers et les entreprises, en s’appuyant sur une technologie propriétaire distinctive.

Lancée en 2014, Ledger a conçu une gamme de dispositifs de sécurité matériels plaçant rapidement l’entreprise comme un leader mondial sur le marché avec 1 000 000 d’unités vendues dans plus de 165 pays. Pour les entreprises et les sociétés, Ledger a introduit le Vault : une solution SaaS entièrement gérée répondant au besoin de sauvegarder une très grande quantité de crypto-monnaies multiples tout en atténuant les menaces d’agression informatique et physique.

A lire :   Comment le Web a évolué de sa conception à aujourd'hui

L’entreprise est également active sur le marché de l’IoT industriel, en tirant parti de sa technologie matérielle sécurisée pour interfacer des capteurs et des machines avec des contrats intelligents ou des actifs basés sur la blockchain.

Ledger a son siège social à Paris, dispose d’un site de production à Vierzon (France) et de bureaux à San Francisco.

8. Theta

theta entreprise web3

Theta Network est un réseau de streaming video basé sur la blockchain. La plateforme est opensource permettant aux developpeurs de contribuer à l’évolution technologique de façon collaborative.

Une équipe de spécialistes avec de l’expérience dans la blockchain, les médias et le divertissement sert de base au projet Theta et ils ont de grandes ambitions. L’équipe de Theta Labs est composée d’experts et de dirigeants de médias chevronnés qui ont déjà travaillé chez Netflix, Amazon, Samsung, Vimeo et Salesforce. Steve Chen, cofondateur de YouTube, fait partie du conseil consultatif de Theta.

Theta est dirigé par le PDG Mitch Liu, qui a cofondé Gameview Studios et Tapjoy, et le directeur technique Jieyi Long, qui a cofondé MadSkill Game Studios et détient plus d’une douzaine de brevets dans les domaines de la blockchain, de la vidéo, du streaming, de la RV et des NFT.

Pourquoi les entreprises du web3 sont là pour durer ?

Les applications Web3 sont déjà là, mais la question de savoir si le concept se généralisera ou non sous sa forme actuelle reste un sujet de spéculation. L’autonomie et la décentralisation sont au cœur de la vision, mais la question brûlante est de savoir si les gouvernements et les organismes de réglementation les autoriseront. L’absence de surveillance et de contrôle entraînerait toujours des problèmes de sûreté, de sécurité et de droit, ce qui est déjà une préoccupation majeure.

En fin de compte, tout changement de paradigme comporte son lot de défis à relever au fur et à mesure de son évolution. Plusieurs entreprises ont déjà adopté les technologies Web3 pour rester en tête de la courbe, tandis que beaucoup en sont encore à explorer les possibilités. Les chefs d’entreprise tournés vers l’avenir doivent se préparer, ainsi que leurs organisations, à adopter le Web3 lorsqu’il arrivera.

Laisser un commentaire